Bordeaux Aquitaine Marine

M - O

NESMOND (André, Marquis de -) (Bordeaux, 1640 - La Havane,11-6-1702) —  (extrait de P. Levot & Doneaud A. - Les gloires maritimes de la France – Arthus Bertrand, Paris, 1866). Lieutenant-général des armées navales, né, vers 1640, à Bordeaux, était fils d'un président au parlement de cette ville, et appartenait à une famille noble de l'Angoumois. Lieutenant de vaisseau, en 1662, capitaine, en 1667, chef d'escadre, en 1688, il déploya de bonne heure des talents remarquables, et se distingua dans toutes les guerres maritimes du règne de Louis XIV. A Béveziers, ayant son pavillon sur le Souverain, il commandait la première division du corps de bataille, fit plier l'avant-garde hollandaise dont une partie s'était jointe à l'escadre rouge pour accabler Tourville, contribua en grande partie au gain de cette journée et coopéra à la descente de Teignmoulh. A la Hougue, il commandait la première division de l'avant-garde sous les ordres d'Amfreville, et montait le Monarque. De concert avec son chef et Relingue, il tint en échec, jusqu'à la fin de la bataille, l'avant- garde hollandaise. Dans la déroute, il alla mouiller à la Hougue, d'où il repartit, la veille de l'arrivée de Tourville, laissant seulement ses deux navires les plus maltraités, fit, avec les trois autres, le tour des îles Britanniques, et revint à Brest, sans encombre. Lieutenant-général des armées navales en 1693, chevalier de Saint-Louis, l'année suivante, il croisa, en 1695, avec une escadre, dans la mer d'Irlande, et y enleva deux navires marchands valant 10 millions, après avoir coulé le vaisseau qui les escortait. L'année suivante, rencontrant, au cap Finistère, la flotte marchande d'Ostende, composée de huit navires, sous la protection d'un vaisseau, il enleva l'escorte et la plus grande partie du convoi. En 1697, croisant dans les parages de Terre-Neuve, il captura encore trois navires anglais richement chargés. Commandeur de Saint-Louis, en 1700, il mourut deux ans plus tard, à la Havane (11 juin 1702), au moment où il allait être promu au maréchalat. — Un de ses fils, le chevalier de Nestnond de Brie, parvint au grade de chef d'escadre, et mourut, en 1751, commandant de la marine à Brest.  
Bordeaux Aquitaine Marine - (c) tous droits réservés 2012-2018 - Alain Clouet - contact : dossiersmarine@free.fr