Bordeaux Aquitaine Marine

La pêche côtière à Bayonne

La pêche au mulet à Bayonne

Extrait d' l'Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers de Diderot, 1778

     On la fait avec la boulante, usitée dans le ressort de l'amirauté de Bayonne, c'est une forte de filet dérivant à fleur d'eau comme

ceux qui servent à la pêche des harengs, maquereaux & sardines. Les boulantes ou rets de trente-six mailles pour la pêche des

mulets est une espèce de filet tramaillé, & qui opère à la surface de l'eau, soutenu par des flottes de liège, & calant de sa hauteur

au moyen des petits plommées dont il est chargé par le bas; ainsi l'opération de cette espèce de filet, est la même que celle des

manets pour la pêche du maquereau ; le filet n'a qu'une brasse de hauteur, & cinquante à soixante de longueur, lespécheurs ne

prennent avec ce ret que les mulets ; ilsviennent en troupes comme les harengs, les maquereaux, les sardines, & paroissent à la

côte depuis le mois d'août jusqu'à celui de mars.

    L'esmail ou hameau des boulantes est de deux espèces, les plus larges mailles ont quatre pouces neuf lignes en quarré, & les

plus serrées quatre pouces sept lignes, la charte, toille, nappe , ou flue du milieu a seulement treize lignes quarrées : comme ce

filet pêche en dérive , il ne peut jamais faire de tort à l'empoissonnement des côtes, n'arrêtant dans les toiles que le poisson de la

taille au moins du hareng.

Réglementation en 1728

Collection de décisions nouvelles et de notions relatives à la jurisprudence - Par Jean Baptiste Denisart, 1777

   Les officiers de l'amirauté de Bayonne ont, par une ordonnance du 2 avril 1728 défendu la pratique de la pêche avec le filet

nommé volante , pendant les mois d'août , mai & juin de chaque année.

Bordeaux Aquitaine Marine - (c) tous droits réservés 2012-2018 - Alain Clouet - contact : dossiersmarine@free.fr